Accueil > APOLangues > Techniques TOMATIS > Don des langues ou ...bonne écoute

Don des langues ou ...bonne écoute

Chaque langue utilise préférentiellement des bandes de fréquences sonores spécifiques auxquelles ceux qui la parlent sont habitués. Par ex. : l’oreille des Français n’est pas entraînée à analyser finement les sons de la langue anglaise car ces fréquences n’appartiennent pas au registre sonore du français.
Le tableau comparatif ci-dessous est assez éloquent.

Language
Fréquence
125
250
500
1000
1500
2000
3000
4000
12000
Anglais (GB)
Anglais (USA)
Français
Allemand
Italien
Espagnol
Russe
Japonais

L’apprentissage de la langue maternelle met en évidence à quel point la rencontre avec une langue est corporelle avant d’être intellectuelle ; l’oreille et le système nerveux intègrent les sonorités et les rythmes de la langue (et ce dès la vie fœtale). Ensuite, les mots prennent leur sens en situation.

L’échec en langues est le plus souvent lié au dysfonctionnement d’une première porte : l’oreille. Insuffisamment ouverte, elle a une perception tronquée, amoindrie des fréquences de la langue ciblée. Cette situation engendre très vite une démotivation chez l’apprenant provoquant une non-écoute plus grande encore...

Depuis 60 ans, les techniques Tomatis, du nom de l’ inventeur, proposent un entraînement audio-oral qui :
•reproduit, pour la langue étudiée, le processus d’acquisition de la langue maternelle qui commence dès la vie intra-utérine,
•induit une ouverture de la compréhension auditive en agissant sur la capacité d’analyse de l’oreille,
•familiarise progressivement l’apprenant au rythme (porteur de la structuration grammaticale) et à la mélodie (donc à l’intonation) de la langue choisie.

JPEG - 46.4 ko

L’apprenant est muni d’un casque relié à un appareil appelé “oreille électronique” et à une source sonore linguistique. Chaque séance dure 2 heures et le programme complet s’effectue en 3 sessions intensives de 20 heures chacune.

Implantée dans des établissements scolaires, des universités (programme Socrates notamment), des entreprises, cette technique a fait la preuve de son efficacité : elle réduit le temps d’apprentissage, améliore la capacité de compréhension, et agit positivement sur l’inhibition à l’expression.